COMM PRESSE | Îlot Sacré : un signal fort envoyé par la Ville

Bruxelles, 17/10/16 : la cellule contrôle de l’urbanisme à la Ville de Bruxelles, accompagnée de la police et de l’Echevin de l’Urbanisme et du Patrimoine ont effectués une descente dans l’Îlot Sacré afin de placer des scellés sur les tentes solaires des HORECA n’ayant pas respecté l’arrêté du bourgmestre entré en vigueur en mai dernier.

 

Aux alentours de 8h30 ce matin, les agents de l’urbanisme de la Ville de Bruxelles munis d’échelles, de colsons et de ruban adhésif, ont pesés des scellés sur les tentes solaires problématiques en termes de sécurité des HORECA de l’Îlot Sacré.

Un signal fort envoyé par la Ville qui prend ainsi ses responsabilités face aux commerçants qui n’ont pas enlevé les éléments représentant un danger pour la sécurité publique en obstruant l’accès des véhicules de secours.

Les commerçants ont trois semaines (jusqu’au 7 novembre) pour se mettre en règle : ainsi, les éléments qui n’auraient pas été démontés après ce délai se verraient enlever d’office par les services de l’Urbanisme aux frais des commerçants.

Par ailleurs, Geoffroy Coomans de Brachène, Echevin de l’Urbanisme et du Patrimoine à la Ville de Bruxelles rappelle que « le fait de briser les scellés est en outre une infraction pénale passible d’amendes et de poursuites judiciaires. »

 

Redynamiser le quartier

« Le but final de l’opération est de redynamiser le quartier commerçant, de redonner un nouveau souffle à l’Îlot Sacré qui se situe dans la z